Tentative d’épuisement du bruit blanc

tentative-depuisement-du-bruit-blanc

Tentative d’épuisement du bruit blanc (2014)

www.tentativedepuisementdubruitblanc.net

Le bruit blanc est défini en traitement du signal comme la « réalisation d’un processus aléatoire dans lequel la densité spectrale de puissance est la même pour toutes les fréquences ». Dans Tentative d’épuisement du bruit blanc, chaque connexion au site web génère de manière aléatoire une fréquence sonore comprise entre 20 Hz et 20 kHz. Cette fréquence s’ajoute alors aux fréquences/connexions antérieures, tout comme les fréquences/connexions ultérieures viendront s’ajouter à elle. L’activité du site est ainsi un processus sans fin tendant à la réalisation d’un bruit blanc, celui de nos usages de l’Internet.

Chaque ligne générée par une connexion indique les informations suivantes : la date et l’heure de la connexion ; sa géolocalisation ; la fréquence associée.

In signal processing, white noise is “a random signal with a constant power spectral density.” In An Attempt at Exhausting White Noise, each connection to the website randomly generates a sound frequency ranging from 20 Hz to 20 kHz. This frequency is then added to the previous frequencies/connections, just as later frequencies/connections will add to it. The website’s activity thus is an endless process approaching the achievement of white noise – the one of our uses of the Internet.

Each line generated by a connection gives the following information: the date and hour of the connection; its geolocation; the associated frequency.

(Développement logiciel / software development : Ianis Lallemand & Aymeric Nunge)